Sélectionner une page

La respiration, fonction essentielle à la vie, nourrit l’Homme d’énergie vitale : l’air. Elle est étroitement liée à l’état psychique et émotionnel et varie selon ses fluctuations. La vie quotidienne chargée, le rythme de vie s’accélérant, les relations difficiles, les soucis et inquiétudes, les stimulis extérieurs et appareils électroniques nous coupent de la respiration et engendrent tensions et blocages. L’homme, déséquilibré, perd ses repères. Son état général est affecté entrainant épuisement, dépression, divers maux chroniques et maladies.

Nous avons le pouvoir actuellement de freiner cette course en retournant vers soi, cherchant son équilibre et chemin intérieur pour un mieux-être au monde, de meilleures relations.

Vous êtes votre respiration

En vous concentrant sur le mouvement respiratoire situé dans le ventre, vous connectez l’esprit au corps et à son essence : l’être. Le mental se calme. L’esprit devient plus lucide. Il prend de la distance face aux pensées et schémas de croyances en les observant et non en les subissant.

Par des exercices pratiqués ensemble, vous prendrez conscience des différents aspects de votre respiration (activité, rythme, parcours, volume) et développerez une écoute subtile et attentive de sa présence. Votre perception des choses s’affinera devenant votre meilleur guide de vie.

Votre bien le plus précieux

Sans respiration, il n’y a pas de vie. Elle est le courant par lequel l’énergie circule. Prenez l’image de la maison : lorsque celle-ci est rangée, nettoyée et aérée, vous ressentez paix et sérénité. Votre corps est votre principale maison. Il nécessite les mêmes soins. La respiration, par son activité rafraîchissante, efface et soulage du passé et vous ancre dans le présent.

Le bonheur de respirer

Faire l’expérience d’une respiration « juste » est source d’une telle joie qu’il est difficile de revenir dans nos schémas habituels d’analyse. Les informations qu’apportent ce bonheur simple sont précieuses pour développer votre compréhension du monde et trouver votre force et rayonnement intérieur.

Pourquoi apprendre à respirer?

Souvent, les blocages qui nous habitent sont inconscients alors que notre personnalité s’est construite à travers eux. Nous survivons dans des carapaces malgré tout et les activités choisies pour « évacuer » le stress, n’étant souvent pas pratiquées à partir de la respiration, bloquent encore plus ! Chaque tension physique correspond à une mémoire ou pensée négative. En ouvrant le corps de l’intérieur, le bonheur immédiat ressenti vous éloignera de ces pensées qui bloquent votre déploiement.
Par un changement d’attitude de vos valeurs principales, vous pouvez décider que votre bien-être intérieur est primordial. 

L’inspiration un accueil, l’expiration un soulagement

Bien respirer n’est pas une évidence. Cette respiration pourtant naturelle, comme les bébés nous l’enseignent, se rompt très jeune. Nous devons la réapprendre consciemment. Le plus important à saisir est le point de départ du mouvement et de laisser faire le mouvement.

L’inspiration prépare à une action future. Elle accueille l’énergie. L’expiration vide. Elle détend le corps, le remet au point zéro et soulage les pensées. L’inspiration et l’expiration dépendent l’une de l’autre.

Ce mouvement est comparable au flux des vagues. Lorsque la mer inspire, son mouvement part vers le large tandis qu’elle lâche toute l’énergie avec force sur l’expiration. Si vous observez votre comportement respiratoire, vous vous rendrez compte que ce mouvement est souvent court, quasi inexistant. Lorsque le ventre se détend, on comprend le sens du mouvement qui est lâcher prise et acceptation. La sensation ressentie est apaisement, soulagement, ancrage. L’attitude devient plus noble et respectueuse.

Faire et laisser faire

Il suffit d’encourager « respectueusement » le corps à initier le mouvement puis le laisser continuer. Le mouvement prendra confiance et s’épanouira dans le corps.
Par la pratique d’exercices, nous ouvrons de nouveaux espaces libérant l’énergie. la circulation étant rétablie, vous retrouvez force, vitalité, joie.
La respiration, en lien avec l’inconscient vous informe de ce qui est bon pour vous à travers les ressentis, l’intuition, les blocages. Il est important de lui ouvrir des champs d’expression sans vouloir l’emprisonner.
Respirer n’est pas une compétition. Il ne faut pas chercher plus mais moins. C’est en comprenant l’action dans la détente qu’on trouve son vrai équilibre. La véritable force se trouve dans la détente. Cet équilibre n’est cependant jamais définitivement acquis et doit s’adapter constamment au mouvement de la vie.